Catégories
Podcasts Voir et écouter

Conférence d’ouverture “Intersectionnalité !”

Jeudi 3 mars

Lauren Bastide.

Alors que nous entrons dans une année électorale, les libertés académiques sont attaquées par des polémistes conservateurs. Dans ce contexte, nous assistons à une forme de diabolisation du mot « intersectionnalité ». Pourtant, ce concept, forgé il y a 30 ans par une juriste et afroféministe états-unienne, Kimberlé Crenshaw, n’est pas une bombe à fragmentation sociale. C’est un outil de la pensée qui invite à regarder ce qui se combine au croisement des discriminations. Là où le genre, la race, la classe mais aussi l’âge ou le handicap fabriquent des dominations spécifiques, des expériences singulières pour certains individus. Comprendre ce qui divise, du point de vue situé des personnes discriminées, pour mieux repenser l’organisation collective des sociétés et promouvoir une égalité réelle, vécue, éprouvée.

Fatima Ait Ben Lmadani

Cette soirée d’ouverture de l’édition 2022 du Mois du genre animée par David Niget, historien et chargé de mission Égalité de l’UA, a réuni Lauren Bastide, journaliste, productrice et présentatrice du podcast La Poudre et Fatima Ait Ben Lmadani, sociologue à l’Université Mohammed V de Rabat. Ensemble, elles sont revenues sur leur(s) définition(s) de l’intersectionnalité, sur ce que le concept peut apporter à la recherche, à l’enseignement universitaire, mais aussi à la culture et à la politique en général. Elles évoquent aussi les polémiques conservatrices dont l’intersectionnalité est la cible et tenteront de tracer la voie possible d’un usage public de cette pensée, qui soit porteur de transformations sociales et d’émancipation pour les personnes et groupes concernés par ces formes de discriminations croisées.

#Intersectionnalité

Voir le replay :

Autour de “Intersectionnalité !”