Catégories
Lire

Autour de “Féminismes et médias”

L’ouvrage d’Alessandrin et Espineira, Quand la médiatisation fait genre, prend pour hypothèse de travail l’existence de représentations médiatiques qui dérogent aux représentations de genre hégémoniques. Véritables « technologies de genre », les médias participent de la reproduction et du maintien d’assignations de genre. Il s’agit d’interroger la fabrique du genre au travers de sa négociation, voire du conflit et de l’altérité.

Avec Présentes, Lauren Bastide signe un manifeste féministe ultra-documenté, nourri par les réflexions des militantes les plus inspirantes de la génération #MeToo et offre notamment une réflexion sur le monde des médias.

Un entretien avec Lénaïg Bredoux permet d’en apprendre un peu plus sur le très récent métier de “gender editor”.

Journaliste dans un quotidien pendant plusieurs années, la parole d’Alice Coffin, féministe, lesbienne, militante n’a jamais pu se faire entendre, comme le veut la sacrosainte neutralité de la profession. Pourtant, nous dit-elle, celle-ci n’existe pas. Dans cet essai très personnel, Le génie lesbien, Alice Coffin raconte et tente de comprendre pourquoi « le neutre, c’est l’homme », est toujours d’actualité.

L’article de Marlène Coulomb-Gully, « Genre et médias : vers un état des lieux », fait un état des lieux de la recherche Genre et médias.

Genre et journalisme analyse les mécanismes de discriminations à l’œuvre dans le journalisme et fait la synthèse des travaux récents.

« Comment lutter contre le sexisme quand il est perpétué et amplifié par les médias ? Il est temps d’explorer les fondements de ce discours, pour en défaire les mécanismes et nous en libérer ». C’est ce qu’explique Rose Lamy, Défaire le discours sexiste dans les médias.

#SavoirSitué

Bibliographie :