Catégories
Podcasts Voir et écouter

Podcast – Le genre en confinement

Jeudi 25 mars

Les adolescent·e·s de 14 à 17 ans ont fait l’objet d’une enquête PsyCADO-Covid-19 lors du premier confinement dans la région du grand Ouest, avec 550 réponses obtenues à l’occasion d’un questionnaire en ligne. Claudine Veuillet-Combier et Emmanuel Gratton sont revenus sur les résultats de cette étude, qui montre des différences entre les sexes.

« Dans les grandes enquêtes, aucune étude, à notre connaissance, ne distingue véritablement le vécu des filles de celui des garçons dans ce contexte. Pourtant, premier indice, elles sont deux-tiers à avoir répondu à l’enquête PsyCADO-Covid-19 contre un tiers de garçons. Qu’est ce qui peut expliquer cette propension plus grande des filles à s’exprimer sur leur expérience en contexte pandémique ? Est-ce parce qu’il s’agit d’une situation de confinement ? Ou est-ce parce qu’il s’agit de parler de son vécu ?

» Les stéréotypes nous conduiraient à penser que les filles auraient une plus grande capacité à parler d’elles, à évoquer leurs sentiments et à partager leurs ressentis. Les émotions ou les confidences ont-elles un genre ? Mais alors, d’autres indices comme l’alimentation et le sommeil, perturbés par le confinement, montreraient-ils aussi une différence entre adolescents et adolescentes ?

» Et les activités de confinement auraient-elles aussi un genre, renforcé ou atténué, en comparaison de la situation habituelle ? Les sentiments éprouvés face au Covid, qui s’est transmué en la Covid au fil du temps, sont-ils les mêmes pour les filles et les garçons ?

 » Nous proposons en appui sur les résultats de l’enquête que nous avons conduit, dans le cadre de l’équipe de recherche BePsyLab et du programme de recherche EnJeuX, de tenter d’apporter des réponses à la question du poids du genre en confinement et en période adolescente. »

Voir le replay :

—————-

• Claudine Veuillet-Combier est maîtresse de conférences en psychopathologie et psychologie clinique psychanalytique, habilitée à dirigée des recherches, psychologue clinicienne, membre de l’équipe de recherche émergente BePsyLab, à l’Université d’Angers.

• Emmanuel Gratton est maître de conférences en psychologie clinique sociale, psychosociologue clinicien, membre de l’équipe de recherche émergente BePsyLab, à l’Université d’Angers.