Catégories
Voir et écouter

Genre et traitement juridique du travail domestique

Mardi 23 mars

Conférence de Marc Pichard , professeur de droit privé à l’Université Paris-Nanterre, directeur-adjoint du GIS Institut du genre sur le travail domestique et le droit, animée par Caroline Duparc, maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à l’Université d’Angers.

Le travail domestique est en général identifié à partir de deux critères cumulatifs : le lieu où il est fourni (le domicile) et la nature des tâches qui y sont accomplies (les tâches dites « ménagères »).

Ce travail peut être pris en charge par un·e membre de la famille ; il peut également être délégué à autrui. Dans les deux cas toutefois, il est majoritairement accompli par des femmes. Cette division sexuelle du travail est centrale dans les analyses qui mobilisent le genre comme catégorie d’analyse.

Dans ce contexte à la fois social et théorique, se pose la question de savoir si les règles de droit participent à l’invisibilisation ou à la marginalisation du travail domestique – qui ne serait pas un travail ou pas un travail comme les autres ?

En convoquant à la fois les règles qui régissent les rapports patrimoniaux au sein des familles et celles qui régissent le statut juridique des « employé·e·s de maison » seront mises en évidence la singularité et les ambiguïtés du traitement juridique du travail domestique.